Le double nettoyage bio ou comment gaspiller doublement son argent ?

Le double nettoyage bio est une routine de nettoyage que l’on a empruntée au pays du soleil levant, tout comme le layering. Effectivement, démaquiller et nettoyer sa peau est primordiale pour la purifier et lui permettre de se renouveler naturellement. Par contre, nul besoin de s’y prendre en deux fois pour la débarrasser de la pollution, du maquillage, d’éventuel excès de sébum, de bactéries, etc. A l’heure où les produits tout en un ont le vent en poupe, on se demande comment un rituel tout droit venu du Japon où la pureté est ultra importante peut s’imposer chez nous. En tant que cosmétologue aguerrie, je vous explique dans cet article pourquoi le double nettoyage n’est pas nécessaire à l’heure de l’urgence environnementale et du minimalisme. Economisez votre argent pour prendre soin de vous !

Le principe du double nettoyage bio

Comme son nom l’indique, le double nettoyage repose sur deux étapes. Il s’agit d’abord de se démaquiller avec une huile démaquillante bio pour retirer son maquillage et les impuretés résiduelles lipophiles (solubles dans l’huile) de la journée. On recommande des huiles végétales vierges bio en solo ou en mélange, ou encore des huiles plus sophistiquées. On parle de détoxification de la peau, si tenté que la détoxification veuille dire quelque chose…Ce qui est curieux, ce que l’on ne voit pas beaucoup d’huiles démaquillantes adaptées aux différents types de peau ! Pourtant c’est la base !

Le double nettoyage bio, bonne ou mauvaise idée ?

Ensuite, la 2ème étape consiste à parfaire le nettoyage lipophile, enlever les résidus aqueux (solubles dans l’eau) et prendre soin de certaines problématiques de type boutons, irritation, déshydratation, rougeurs…On utilise généralement un gel nettoyant, une mousse ou un lait nettoyant bio.

Vous remarquerez qu’aucune des étape ne mentionne une eau micellaire, et tant mieux car c’est un produit à éviter à mon sens. Pourquoi  ? Car c’est principalement de l’eau (c’est mieux si c’est de l’eau florale) et qu’on ne la rince pas. Ce qui est un terrible faux pas car elle contient des agents nettoyants et moussants qui restent en surface de la peau, nids à impuretés et asséchants pour la peau. Et quid de l’étape soin de la peau ensuite ? Elle est encore encombrée donc vos actifs ne peuvent pas y pénétrer. Si vous voulez vraiment utiliser une eu micellaire, choisissez-là avec hydrolats et rincez-là !

 

Lingettes démaquillantes réutilisables Les Happycuriennes

Et si vous pensiez au double nettoyage bio tout en un ?

Vous l’aurez compris, je ne suis pas adepte du double nettoyage. Je ne le plébiscite pas car c’est une gestuelle non minimaliste pour la peau, ni pour votre porte monnaie. C’est pour cela que j’ai conçu La Complice, une gelée nettoyante et démaquillante. Sous forme de microémulsion, elle va ainsi capter les résidus lipophiles et aqueux, et les éliminer au moment du rinçage quand elle se transforme en lait. Elle se rince ainsi très facilement sans laisser de quelconque résidu. Très riche en huiles végétales bio et locales de 1ère pression à froid, La Complice est ultra douce pour la peau au moment du nettoyage et la laisse toute douce après application, tel un soin.

Développée par Carole Marchais, cosmétologue spécialisée en éco-création, Les Happycuriennes est la première ligne de soins et sérums holistiques bio & vegan anti-stress cutanés 360°, co-créée par sa communauté de 700 femmes (une première mondiale). Cette joyeuse marque propose de vivre au rythme du slow bonheur avec un rituel de beauté minimaliste et complice avec la peau. Elle célèbre le vrai “Made in France” avec des plantes natives des terroirs du Sud-Ouest et prône une beauté positive, éloignée des diktats de la beauté parfaite. Bref, le bonheur à fleur de peau.

REJOIGNEZ LA FAMILLE DES HAPPYCURIENNES !
-10% SUR VOTRE 1ÈRE COMMANDE
en vous inscrivant à notre Happy Newsletter
votre dose mensuelle de bonnes nouvelles !

J'en profite