Interview de l'Happycurienne Samantha, adepte de L'Optimiste pour peau seche a sensible et du bonheur
SAMANTHA, notre Happycurienne du jour se révèle !
6 mars 2017
Les Happycuriennes et leurs soins cosmétiques vegan seront présentes au salon vegan, VeggieWorld, à Paris les 22 et 23 avril 2017
Les Happycuriennes au salon vegan de Paris, VeggieWorld, 22-23 avril 2017
27 mars 2017
Montrer Tout

Les ingrédients à éviter • Épisode 15 • Les huiles minérales

Les huiles minérales sont intuiles à la peau et potentiellement cancérigènes

Si pendant des années, on s’est badigeonné le visage et le corps avec du pétrole sans le savoir, maintenant qu’on le sait, on est libre de continuer ou pas…Chez Les Happycuriennes, on refuse catégoriquement d’utiliser tous ingrédients issus du pétrole non seulement car ils sont très polluants pour l’environnement (process de synthèse et non biodégradables), mais surtout car ils n’apportent RIEN à la peau, sont comédogènes et toxiques. Et nous, on ne veut que le bonheur de votre peau avec de vrais ingrédients vivants, nutritionnels et doux. Ainsi, aujourd’hui nous allons faire suite à l’épisode 14 de notre série « Les ingrédients cosmétiques à éviter » qui portait sur les PEG, avec une famille d’ingrédients néfastes et inutiles à la peau.

LES HUILES MINÉRALES

• Comment les repérer sur les emballages ?

Retrouvez-les sous les noms INCI : Paraffinum Liquidum, Petrolatum, Paraffin, Mineral Oil, Petrolatum jelly, Cera Microcristallina, Ceresin, Ozokerite, Polyisobutilene, Synthetic wax, Hydrogenated polyisobutene – Isododecane, Isohexadecane, Silicone quaternium, mehylsilanol, Ceresin

• Où trouve-t-on les huiles minérales et elles servent à quoi ?

Les huiles minérales sont des ingrédients purement synthétiques, issus d’un processus de distillation et de raffinage de combustibles fossiles : le pétrole brut, la houille ou certains schistes bitumineux. Hum, et dire qu’elles entrent dans la composition de pléthores de produits cosmétiques, c’est loin d’être glamour. Les industriels de la cosmétique les plébiscitent car elles sont occlusives, elles forment un film à la surface de la peau et limitent ainsi la déshydratation. Par ailleurs, elles sont très stables dans le temps (incolores, inodores, inoxydables, faciles à formuler…) pour la simple et bonne raison que ce sont des ingrédients « sans vie », soit sans qualité nutritionnelle pour la peau. Ce sont juste des excipients à moindre coût. C’est ainsi, qu’on les retrouve partout, crème visage et corps, crème de nuit, maquillage, fond de teint, produit solaire…En savoir + sur le blog de Julien Kaibeck.

• Pourquoi faut-il les éviter ?

Les huiles minérales ne nourrissent pas votre peau puisque d’une part leur composition n’a rien de familier pour cette dernière (composées de chaines d’hydrocarbures dépourvues d’oxygène qui ne peuvent être métabolisées par l’organisme, soit aucune biocompatibilité) qui ne saurait les assimiler et d’autre part, comme on le disait précédemment, elles sont très occlusives. En formant un film à la surface de la peau, elles bouchent les pores de cette dernière et les orifices sébacés, c’est alors la porte ouverte aux imperfections : boutons et comédons. Ce sont des huiles dites comédogènes.

Étant donné leur origine et leur mode d’extraction, elles sont irritantes pour la peau et très polluantes (non biodégradables). Elles présentent également une problématique de toxicité en cas d’ingestion par voie orale* : elles ont tendance à s’accumuler dans l’estomac et dans nos organes. Une étude a déterminé que les paraffines minérales constituaient l’élément contaminant le plus important du lait maternel.

Selon la directive européenne 67/548/EWG (n° CAS 8009-03-8) sur les substances dangereuses, les paraffines  ou petrolatum de catégorie 2 sont classées parmi les cancérigènes. Le Petrolatum est désormais interdit d’utilisation cosmétique, sauf lorsque l’historique complet du raffinage est connu et qu’il peut être établi que la substance à partir de laquelle il est produit n’est pas cancérogène.

Dans les produits pour les lèvres ou pour l’hygiène buccale, seuls les hydrocarbures minéraux pour lesquels une dose journalière admissible (DJA) a été fixée pourront être utilisés.

En effet, les dérivés du pétrole peuvent contenir des hydrocarbures polyaromatiques potentiellement cancérigènes et seraient responsable d’irritations cutanées et d’allergies.

* Le BFR (Institut fédéral allemand d’évaluation des risques) reconnait un manque d’études approfondies pour confirmer ou écarter le risque que représente l’absorption d’huiles minérales par voie orale à ce jour.

• L’arnaque des huiles minérales dans les produits pour lèvres

Que celui ou celle qui n’a jamais connu l’addiction au baume à lèvres, que l’on s’applique maintes fois par jour, lève la main ! Avec cette impression que vos lèvres sont toujours aussi sèches et gercées qu’auparavant ! Est-ce ça vous parle ? Et bien, vous savez à quoi cela est dû ? A un pourcentage trop élevé d’huiles de paraffine dans la formule cosmétique ! Et oui. En effet, la trop grande quantité d’huiles forme un film très occlusif à la surface de la peau si bien que cette dernière ne peut plus plus constituer tranquillement son film protecteur. Sans parler qu’elles n’apportent pas de nutrition à cette zone du visage qui en quémande. De plus, considérées comme un corps étranger, les lèvres boudent l’abondance de ces huiles. Alors si vous vous croyez chanceux/ses d’avoir trouvé un super baume à lèvres à bas prix, vous savez maintenant pourquoi et ce que vos lèvres vont endurer…

Conseils pour éviter les huiles minérales qui sont cancérigènes, polluantes et sans vertus dans vos cosmétiques

NOS MEILLEURS CONSEILS

Au final, entre le fait de se tartiner le visage ou le corps avec des dérivés de pétrole, sans vertus aucunes pour la peau, leur caractère nocif et polluant, les huiles minérales n’ont vraiment aucun intérêt et nullement leur place dans les produits cosmétiques ! En choisissant la cosmétique bio, vous êtes sur(e)s de ne pas vous retrouver nez à nez avec ces ingrédients. Privilégiez de belles huiles végétales vierges de première pression à froid, riche en nutriments, vitamines, oméga, …. qui feront le bonheur de votre peau.

Évitez tous les baumes et rouges à lèvres dont l’ingrédient principal est une huile minérale, en 1er sur la liste INCI au dos de vos emballagesLes femmes qui allaitent éviteront toutes les crèmes corporelles en cas de contact buccal leur bébé.

On vous souhaite une belle journée et on vous dit à bientôt pour un prochain épisode. Prenez bien soin de vous et de vos proches…

Source : Fondation David Suzuki ; La vérité sur les cosmétiques

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Carole Marchais
Carole Marchais

Chimiste, Cosmétologue, Fondatrice du Blog Génération Cosméthique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :