Salon VeggieWorld a Lyon avec Les Happycuriennes
Rendez-vous au salon VeggieWorld les 14-15 janvier 2017 à Lyon
21 décembre 2016
La vision du bonheur selon notre Happycurienne MÉLANIE
23 décembre 2016
Montrer Tout

Les ingrédients à éviter • Épisode 9 • Le Phenoxyethanol

Evitez le phenoxyethanol dans vos cosmetiques, conservateur allergisant et irritant

Suite à l’épisode 8 de notre série « Les ingrédients cosmétiques à éviter », qui portait sur la caractère nocif des p-Phenylenediamine et ses dérivés, nous allons à présent vous donner quelques informations sur un conservateur à fuir dans les produits de beauté.

★ LE PHENOXYETHANOL ★

• Comment le repérer sur les emballages ?

Retrouvez son nom INCI : phenoxyethanol, phenoxytol, EGPhE ou 2-phenoxyethanol.

• Il sert à quoi ?

C’est un conservateur synthétique issu de la distillation du pétrole, utilisé pour son effet anti microbien, il inhibe le développement des micro-organismes dans les produits cosmétiques.

• Où trouve-t-on le phenoxyethanol ?

Il est présent dans tous les produits de beauté en cosmétique conventionnelle : crème de jour, de nuit, solaires, démaquillants, lingettes pour bébé…

• Pourquoi faut-il l’éviter ?

Le phenoxyethanol est un éther de glycol suspecté d’être un perturbateur endocrinien. En 2008, l’INRS (Institut national de recherche et de sécurité) publie une fiche toxicologique sur cet ingrédient et indique sa toxicité : matière première facilement absorbée par voie cutanée et métabolisée en acide phénoxyacétique, qui peut induire des effets neurotoxiques et des troubles neurologiques.  En 2012, il a été réévalué par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) qui l’a jugé hématotoxique et hépatotoxique : toxique pour le sang et le foie. C’est ainsi qu’il a été soumis à la réglementation européenne des produits cosmétiques avec une obligation de concentration limitée à 1 %.

Selon l’association UFC Que Choisir , « Compte tenu d’une concentration de 1 % dans les produits, de l’absorption cutanée et de la dose sans effet, l’ANSM a jugé ce composé sûr pour les adultes mais a posé des limites pour les enfants de moins de 3 ans. Selon elle, le phenoxyethanol ne devrait pas être employé dans les cosmétiques destinés au siège, qu’ils se rincent ou non : ces produits étant les plus fréquemment et abondamment utilisés, une absorption excessive de phenoxyethanol par la peau serait à craindre. Pour les autres cosmétiques destinés aux tout-petits, sa concentration devrait être limitée à 0,4 %. Malheureusement, comme toutes les agences, l’ANSM n’a qu’un pouvoir, celui de donner son avis. Si aucun texte réglementaire ne le reprend, les industriels peuvent tout à fait l’ignorer. D’où la pléthore de produits contenant du phenoxyethanol et destinés à la zone du siège : crèmes, laits, lingettes, etc. ».

Par ailleurs, reconnu comme allergisant, le phenoxyethanol peut provoquer de l’eczéma et de l’urticaire. Il serait également porteur de risques cancérigènes et de fertilité pour l’homme. L’ANSM recommande « à titre de précaution » de ne pas l’utiliser dans les lingettes pour bébés.

Conseils pour évitee le phenoxyethanol, conservateur allergisant et toxique, dans vos cosmetiques

NOTRE MEILLEUR CONSEIL

On vous conseille vivement de vous orienter vers des produits cosmétiques bio qui bannissent ce conservateur chimique, tout simplement ! A vous de voir. On vous souhaite une belle journée et on vous dit à bientôt pour l’épisode 10 de cette série ! Prenez bien soin de vous et de vos proches…

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Carole Marchais
Carole Marchais
Chimiste, Cosmétologue, Fondatrice du Blog Génération Cosméthique

1 Comment

  1. […] indésirable dans les cosmétiques pour la santé humaine et l’environnement, c’était l’épisode 9 de notre série « Les ingrédients cosmétiques à éviter &raquo… Aujourd’hui, nous allons vous parler d »une autre molécule à éviter, pour vous […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :