Ecologiques et économiques, les lingettes démaquillantes réutilisables sont le nouvel eldorado des adeptes du zéro déchet. Néanmoins, elles ne font pas encore l’unanimité puisque les cotons et lingettes jetables sont toujours couramment utilisés lors du démaquillage de ces dames. Outre l’aspect écologique, faut-il préférer les unes par rapport aux autres ?

Qu’est-ce qu’une lingette démaquillante réutilisable ?

Les lingettes démaquillantes réutilisables ou lavables sont des lingettes pour le démaquillage de la peau que l’on va pouvoir laver et ré-utiliser un certain nombre de fois. Généralement 200 à 300 fois. L’objectif est de ne plus jeter à chaque utilisation et d’opter pour un produit qui a une plus longue durée de vie. Les lingettes démaquillantes réutilisables s’inscrivent dans la tendance zéro déchet. Elles peuvent s’utiliser seules, avec de l’eau ou un hydrolat. On peut aussi les utiliser avec un produit démaquillant telle que notre gelée nettoyante et démaquillante La Complice. Après chaque utilisation, on peut les laver à la main ou directement en machine à laver. De préférence, dans un filet de lavage, pour éviter qu’elles se faufilent et se coincent dans le tambour ou ailleurs.

Certaines lingettes démaquillantes réutilisables disposent de deux faces. Elles possèdent une face « effet peeling » pour exfolier / désincruster  la peau du visage. Et une face « effet douillet » pour les zones plus délicates comme le contour des yeux.

Lingettes démaquillantes réutilisables

Les différentes sortes de lingettes démaquillantes ?

Pour le démaquillage, il existe différentes sortes de lingettes : les disques en coton, les cotons imbibés d’huile jetables, les lingettes imprégnées jetables et les lingettes démaquillantes réutilisables. 

• Zoom sur les disques en coton 

Chez Les Happycuriennes, cela fait bien longtemps que les disques en coton ont été bannis de nos salles de bain. Voici quelques chiffres qui devraient vous donner envie de vous en débarrasser. Une personne utilise en moyenne 3 à 4 cotons par jour, soit une vingtaine par semaine. Cela représente plus de 1600 cotons par an. Or le coton représente l’une des cultures les plus consommatrices d’eau. Il faut 5260 litres d’eau pour produire un kilo de coton selon le CNRS. Elle nécessite par ailleurs 24% des pesticides mondialement produits selon le WWF. Certains classés par l’OMS comme « hautement » voire « extrêmement dangereux ». Sans oublier le blanchiment du coton qui exige l’utilisation de composés synthétiques toxiques : chlore ou azurants chimiques.

• Zoom sur les lingettes imprégnées jetables

Utilisées pour se démaquiller mais aussi pour nettoyer le popotin de bébé ou sa cuisine, les lingettes imprégnées jetables sont encore très présentes dans le quotidien des français. Elles sont impossibles à recycler selon Laura Châtel, responsable de l’ONG écologiste Zero Waste France. En effet, ces lingettes sont « composées de matériaux disparates, dont du polyester, une matière en soi quasi impossible à recycler, elles sont aussi imprégnées de produits diversement toxiques ».

A l’heure où nos poubelles débordent, le gouvernement anglais a annoncé son intention de les interdire. Quant à L’Europe, elle prévoit une REP « allégée » pour obliger les fabricants à financer le nettoyage et la prévention à l’horizon 2024.

• Zoom sur les lingettes démaquillantes réutilisables

En coton (bio ou pas), chanvre, bambou ou eucalyptus, les lingettes démaquillantes réutilisables sont certes plus écologiques par leur aspect réutilisable mais elles sont aussi beaucoup plus douces pour la peau que le coton classique. En effet, ce dernier peut ce dernier peut s’avérer desséchant voire décapant, notamment pour les peaux fragiles et réactives.

Lingettes démaquillantes réutilisables en eucalyptus

Les différentes matières de lingettes démaquillantes réutilisables 

Souvent labellisées OEKO-TEX, garanties sans substances nocives pour la peau et l’environnement, les lingettes démaquillantes réutilisables peuvent être en fibres de coton, de chanvre, de bambou ou d’eucalyptus.

Eucalyptus : les lingettes démaquillantes réutilisables en eucalyptus sont fabriquées à partir de pulpe d’eucalyptus qui peut être issue de forêts gérées durablement. L’eucalyptus est ensuite transformé en tissu à l’aide d’un solvant vert, ou pas. Ces lingettes lavables peuvent être utilisées avec tous les types de soins et sur tous les types de peaux.

Le bambou : souvent composé de viscose de bambou et de polyester, les lingettes démaquillantes lavables en bambou sont moins conseillées pour les peaux sensibles en raison de leur douceur moindre après quelques lavages. Elles sont par contre idéales pour les peaux normales et mixtes à grasses.

Le coton bio biface : il est adapté à tous les types de textures, fluides, liquides comme les hydrolats et et épaisses, comme les gels et baumes. Les lingettes démaquillantes réutilisables en coton bio sont idéales pour tous les types de peau.

 

Lingettes démaquillantes lavables bio, zéro déchet

Le Doudou, notre choix de lingettes démaquillantes réutilisables 

Chez Les Happycuriennes, nous vous proposons Le Doudou, un kit de 5 lingettes démaquillantes réutilisables bifaces en coton de velours bio.

Voici au moins 5 raisons de l’adopter :

Peaux sensibles heureuses : Le doudou a une texture ultra douce au toucher. Il convient à toutes les textures et tous les types de peau, y compris les plus fragiles, même celles de bébé ! Ne dessèche pas à l’inverse du coton traditionnel jetable,

Achat sérénité : 5 disques bifaces en coton bio labellisé OEKO-TEX,

Confection artisanale en France au coeur du vignoble champenois,

Economique et durable : chaque lingette est utilisable 2 fois par jour et jusqu’à 300 fois,

Jolies et happy : 6 teintes pour enchanter les yeux, orange, bleu, vert, rose, jaune et beige.

JE VEUX LE DOUDOU

Développée par Carole Marchais, cosmétologue spécialisée en éco-création, Les Happycuriennes est la première ligne de soins et sérums holistiques bio & vegan anti-stress cutanés 360°, co-créée par sa communauté de 700 femmes (une première mondiale). Cette joyeuse marque propose de vivre au rythme du slow bonheur avec un rituel de beauté minimaliste et complice avec la peau. Elle célèbre le vrai “Made in France” avec des plantes natives des terroirs du Sud-Ouest et prône une beauté positive, éloignée des diktats de la beauté parfaite. Bref, le bonheur à fleur de peau. Crédit Photo @Nelly_Papaïs

-10% SUR VOTRE 1ÈRE COMMANDE
EN VOUS INSCRIVANT À NOTRE HAPPY NEWSLETTER
votre dose mensuelle de bonnes nouvelles !

J'en profite