Le bonheur vu par Les Happycuriennes, ligne de soins slow cosmétique bio et vegan

 

En Mai 2015, Carole Marchais, happycurienne par nature et cosmétologue, lance la 1ère marque collaborative de soins slow cosmétique bio et vegan, aux heureuses plantes de nos terroirs français, centrée sur la philosophie de l’Happycurisme, pour bousculer les codes traditionnels de la cosmétique et insuffler la beauté holistique et positive. Elle introduit la Happy Cosmétique Vivante destinée à prendre soin de soi en conscience et de manière globale, avec bienveillance et joie de vivre. Une première dans le paysage anxiogène et culpabilisant de la cosmétique où les standards de beauté parfaite s’imposent et où l’on préfère souligner les défauts plutôt que de valoriser la vraie beauté naturelle des femmes. Les Happycuriennes est ainsi née d’une profonde envie de Carole de s’adresser autrement aux femmes, de les encourager à s’accepter et à s’aimer telle qu’elles sont. C’est à dire belles et re-belles. On vous raconte.

A l’origine des Happycuriennes, une approche anti-diktat de la beauté parfaite

Depuis 12 ans dans l’univers de la cosmétique et profondément agacée par les messages trompeurs et culpabilisants de ce domaine, Carole décide de le quitter en 2011 pour voguer vers de nouveaux horizons. Elle s’envole vers le milieu de l’environnement et du développement durable où elle posera ses valises pendant 2 ans dans l’ONG GoodPlanet du célèbre photographe Yann Arthus-Bertrand.

A cette époque, elle ne parvient pas à couper le cordon avec l’industrie de la beauté et continue à le suivre de très près pour voir s’il évolue de manière plus responsable et plus éthique. Elle constate que si les produits deviennent plus verts, les discours sont toujours aussi dénigrants à l’égard des femmes (et des hommes), avec des slogans qui ventent leurs plus petits défauts et leur promettent une métamorphose ! “La cosmétique est une vraie source de pression sociale, on obligerait presque les femmes à être éternellement jeunes, minces et avec un teint parfait ! Mais est-ce que l’on a vraiment toutes envie de cela ? Est-ce que si l’on cessait de nous le répéter tous les 4 matins, nous arrêterions de nous comparer et nous aurions une meilleure image de nous-même ?” se questionne Carole.

Génération Cosméthique, le 1er blog de cosmétique joviale et éthique

Face à ce marché de la cosmétique changeant mais insuffisamment en terme de philosophie et de discours bienveillants, Carole créé le blog Génération Cosméthique qui propose une autre vision de la beauté, plus naturelle, authentique, décomplexée et positive. Elle scrute le marché en mettant en lumière les marques qui ont une approche humaine et responsable, elle milite contre les diktats de la beauté, elle valorise les initiatives en faveur de l’imperfection et partage tout ce qui est lié à la beauté holistique, à son sens !

A l’époque, Carole a été reçue par un grand groupe de cosmétique à qui elle reprochait de faire des retouches de photos des modèles qu’il utilise dans ses publicités, “ces femmes ne reflètent pas la réalité puisque leur visage ou leur corps sont retouchés, on incite donc les femmes à rêver à un idéal inaccessible et donc source de frustration !” s’exclame-t-elle.

Au fil des années, elle constate que l’on commence à parler un peu de beauté intérieure et d’alimentation mais toujours autant de surpromesses avec des produits où les principes actifs se font rares…Son expertise de cosmétologue lui permet de déchiffrer rapidement une liste INCI et de déjouer les promesses trompeuses.

Soins slow cosmétique bio et vegan

 

Carole Marchais invite la philosophie de l’Happycurisme 

En Mai 2015, après deux ans de R&D et de co-création avec plus de 700 femmes, Carole lance Les Happycuriennes et révèle la philosophie à la fois très novatrice et dans l’air du temps, qu’elle a imaginée pendant ces deux années riches en recherche et en échange avec sa communauté, l‘Happycurisme.

L’Happycurisme est un état d’esprit basé sur l’art de cultiver le slow bonheur et la joie de vivre au quotidien, en s’affranchissant de la recherche de perfection. Le but de l’Happycurisme est de suivre tous les chemins de vie qui procurent des états de bonheur, éphémères ou constants, où toutes formes de stress sont réduites au maximum pour atteindre une certaine sérénité de l’esprit. L’Happycurisme se développe dans un style de vie axé sur la slow life où toutes formes de surconsommation et de superflus sont abandonnées au profit de l’essentiel, de la générosité, du partage et de l’humain.

Stendhal disait que “La beauté est la promesse du bonheur”, mais pour Carole, c’est plutôt l’inverse, le bonheur est la promesse de la beauté.

Sa philosophie positive s’applique aussi bien dans la vie de tous les jours que dans la manière d’appréhender sa peau. En effet, Carole considère la peau comme une personne à part entière qui est très sensible et qui subit une multitude de stress, qu’il faut choyer au quotidien. C’est tout naturellement, qu’elle introduit des cosmétiques de haute qualité et vraiment français pour une peau sereine et heureuse. Joviale de nature, cette épicurienne native du Sud-Ouest de la France lance ainsi en décembre 2015 Les Happyuriennes, la 1ère ligne de soins, bio et vegan, formulés à froid avec des plantes locales des terroirs français, pour une action pionnière anti-stress cutanés 360°.

Son objectif, proposer des soins sains pour la santé et efficaces pour la peau, mais aussi répandre des ondes positives et de bienveillance dans l’univers de la beauté pour contrer les diktats de la beauté parfaite.

Pour que cette philosophie ne se cantonne pas à l’univers des cosmétiques et qu’elle puisse s’épanouir, elle créée le collectif des Adeptes de l’Happycurisme, des experts en bien et mieux-être, des slow lifeuses, des green addict, …des belles personnes qui ont toutes sortes de choses à partager autour de cet état d’esprit joyeux et contagieux. Ces personnes partagent ainsi leurs conseils beauté, bonheur et anti-stress sur le site de la marque dans une rubrique qui leur est dédiée, à retrouver par ici.

Pour Les Happycuriennes, le bonheur démarre là où la recherche de perfection prend fin…