Les substances toxiques dans les produits pour bébé

Aujourd’hui, je vous propose un article pas comme les autres, il est un peu hors sujet mais pas compètement. Je vais vous parler de produits que l’on utilise pour nos bébés alors qu’ils contiennent des ingrédients à risque et/ou toxiques. Le lien avec Les Happycuriennes ? Je suis une jeune maman et je déchiffre les étiquettes des produits que je donne à mon bébé, et cela me sidère de voir les substances que l’on peut trouver, lesquelles sont aussi présentes dans les cosmétiques. C’est pourquoi il me semble important d’informer les jeunes et futures mamans qui me lisent. En tant que cosmétologue et maman, je me dois de vous donner des informations en lien avec des ingrédients que l’on retrouve en cosmétique…

La Vitamine D, un potentiel poison pour nos bébés !

Obligatoire pour bébé qui en a besoin pour l’absorption du calcium et du phosphore, la vitamine D joue un rôle essentiel dans la minéralisation des os. On peut la trouver dans l’alimentation et elle peut être produite par la peau exposée au soleil. Sauf que bébé ne doit pas aller au soleil et ne consomme pas des quantités alimentaires suffisantes pour un apport quotidien. Aussi, il doit être supplémenter en vitamine D. Notre pédiatre nous a prescrit L’adrigyl. Généralement, je vérifie tout mais là, j’ai pensé que c’était un simple monoproduit et je n’ai pas vérifié. Quand j’ai découvert qu’elle contenait du BHT connu pour être un perturbateur endocrinien, j’ai tout de suite arrêter ce petit poison. Depuis, on lui achète ERGY D. Retrouvez des alternatives saines à cette vitamine D.

Quand le Doliprane rime avec compo pas glam !

Vous connaissez le Doliprane 2,4% en sirop sans sucre que l’on prescrit facilement à bébé ? 👶 C e médicament que l’on donne volontiers au bébé dès les premières poussées dentaires, n’est portant pas sans risque ! En effet, parmi les substances indésirables et à polémique qu’il contient, on trouve des parabens suspectés d’être des perturbateurs endocriniens (encore eux), du colorant azorubine, potentiellement cancérigène et un arôme fraise pour lequel on n’a pas trop d’information si ce n’est qu’il n’est pas naturel (la fraise est forcément reconstituée synthétiquement). Dans ce contexte, donner du doliprane est-il un mal pour un bien ou l’inverse ? Préférez le doliprane en poudre dépourvu de conservateur…

Le sirop Delabarre de votre enfance, vous vous en souvenez ?

Les poussées dentaires sont une terrible épreuve pour bébé (et pour ses pareints impuissants). Là encore, c’est comme le Doliprane et la vitamine D, on peut trouver des substances toxiques dans les médicaments pour bébé. Par exemple, le gel delabarre gingival a une composition douteuse, je cite : Ingrédients : Extrait aqueux mou de pulpe de tamarin, teinture de safran, glycérol, hydroxyethylcellulose (natrasol H 250), saccharine, acide sorbique (E 200), parahydroxylbenzoate de méthyle (E 218), parahydroxybenzoate de propyle (E 216), eau purifiée. Et oui, on y trouve encore des parabens. Les défenseurs de ces substances disent qu’on les retrouve dans la nature et qu’ils sont inoffensifs à petite dose. D’autres les assimilent à des perturbateurs endocriniens. Sauf qu’on les retrouve un peu partout et c’est l’effet cocktail qui est explosif ! A ce stade, on remarque aussi que les PE sont partour donc l’effet cocktail est là aussi néfaste ! Solution : j’ai choisi la version sirop qui ne contient pas de parabens, comme quoi, on peut faire sans 😀 A quand des médicaments pour soulager les bébés sans cochonneries douteuses ?

Une crème solaire safe pour bébé, c’est possible ?

Lorsque bébé va au soleil, la crème solaire est un indispensable pour protéger sa fine peau très fragile. Bien qu’aucune crème solaire pour bébé ne soit parfaite (présence de conservateurs allergisants notamment), la crème solaire est obligatoire et doit répondre à ces critères : des filtres 100% minéraux, absence de nanoparticules (soit de la mention NANO dans la liste des ingrédients), un SPF (l’indice de protection solaire) de 50 minimum, une qualité biologique, avec un label et un % élevé d’ingrédients bio, la présence d’huiles végétales vierges (et non toutes transformées) et/ou de l’aloe pour nourrir la peau et la protéger contre la déshydratation, locale si on est pour le fabriqué en france, et un flacon recyclable / recyclé. Plus la peau de bébé est blanche à l’application, plus sa peau sera protégée, peu importe l’esthétisme ! 😉

Gel douche versus savon pour bébé ?

Il y a deux écoles et deux types d’avis. Le gel douche a un pH acide et des agents potentiel aggressif / décapant pour la peau. Quant au savon, il a un pH basique et peut être aussi aggressif / décapant pour la peau. Ma préférence en tant que cosmétologue, un savon saponifié à froid bio que l’on prend bien le temps de faire mousser dans ses mains avec de l’eau pour bien le diluer avant de l’appliquer sur la peau du bébé. Je ne recommande pas les gels douche bio car la plupart contient des conservateurs synthétiques et allergisants autorisés par les chartes du bio, comme Sodium benzoate, Potassium sorbate, Dehydroacetic Acid…

Je vais m’arrêter là pour aujourd’hui et je coninuerai à vous informer de mes découvertes pour préserver au mieux la santé de votre tout petit, dès qu’il s’agit de substances que l’on retrouve aussi dans l’industrie cosmétique !

Développée par Carole Marchais, cosmétologue spécialisée en éco-création, Les Happycuriennes est la première ligne de soins et sérums holistiques bio & vegan anti-stress cutanés 360°, co-créée par sa communauté de 700 femmes (une première mondiale). Cette joyeuse marque propose de vivre au rythme du slow bonheur avec un rituel de beauté minimaliste et complice avec la peau. Elle célèbre le vrai “Made in France” avec des plantes natives des terroirs du Sud-Ouest et prône une beauté positive, éloignée des diktats de la beauté parfaite. Bref, le bonheur à fleur de peau.

REJOIGNEZ LA FAMILLE DES HAPPYCURIENNES !
-10% SUR VOTRE 1ÈRE COMMANDE
en vous inscrivant à notre Happy Newsletter
votre dose mensuelle de bonnes nouvelles !

J'en profite