COSMOS, le nouveau label de la cosmétique bio
20 janvier 2017
Tres bonne annee 2017
Très belle année 2017 à toute la famille des Happycuriennes !
23 janvier 2017
Montrer Tout

Les ingrédients à éviter • Épisode 11 • Les dérivés du DEA

Suite à l’épisode 1 de notre série « Les ingrédients cosmétiques à éviter » consacré aux lauryl et laureth sulfate, nous allons aujourd’hui aborder une autre famille d’ingrédients néfastes dans les produits moussants et vous donner quelques astuces pour les repérer dans les listes INCI des produits de beauté et les éviter ! 

★ LES DÉRIVÉS DU DEA ★

• Comment les repérer sur les emballages ? Retrouvez-les sous les noms INCI : cocamide DEA • lauramide DEA. DEA signifie diéthanolamine.

• Ils servent à quoi ? On les utilise dans les produits moussants pour améliorer la qualité de la mousse (volume, texture, stabilité) et le crémeux de cette catégorie de cosmétiques.

• Où trouve-t-on les cocamide et lauramide DEA ? On les retrouve dans les moussants tels que gels douche, shampoings, démaquillants, savons.

• Pourquoi faut-il les éviter ? Les dérivés du DEA sont issus d’une réaction chimique qui fait intervenir le diéthanolamine (DEA), une molécule néfaste que l’on peut retrouver en faible quantité dans ces nouveaux ingrédients synthétisés. Le DEA a tendance à réagir avec les nitrites* pour former des nitrosamines, catégories de molécules que le Centre international de Recherche sur le Cancer décrit comme des substances potentiellement cancérigènes. L’exposition prolongée aux ingrédients dérivés du DEA pourraient engendrer des cancers du foie et à des altérations précancéreuses de la peau ainsi que de la thyroïde.

Par ailleurs, ces ingrédients synthétiques peuvent causer des démangeaisons de la peau et des yeux. Selon l’agence pour la protection environnementale du Danemark, le cocamide DEA serait également néfaste pour l’environnement du fait de sa toxicité aiguë pour les organismes aquatiques et de son potentiel de bioaccumulation.

* La dégradation de certains produits chimiques utilisés comme conservateurs dans les produits de beauté peut libérer des nitrites lorsque le produit est exposé à l’air.

Dans la même lignée, les MEA (monoéthanolamine) et TEA (triéthanolamine) sont des ingrédients qui peuvent réagir avec d’autres produits chimiques présents dans vos cosmétiques pour former ces fameuses nitrosamines cancérigènes.

NOTRE MEILLEUR CONSEIL

Simplifiez vous la vie et privilégiez les produits moussants naturels et bio qui ne contiennent pas cette famille d’ingrédients synthétiques. Tout simplement. Chez Les Happycuriennes, on est partisanes du principe de précaution et on refuse d’avoir recourt à tous types de substances synthétiques dans nos soins.

Vous savez désormais ce qu’il en est concernant la famille des DEA, MEA et TEA, évitez ces trio ! On vous souhaite une belle journée et on vous dit à bientôt pour un prochain épisode. Prenez bien soin de vous et de vos proches…

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Carole Marchais
Carole Marchais
Chimiste, Cosmétologue, Fondatrice du Blog Génération Cosméthique

2 Comments

  1. […] qui sont potentiellement dangereux pour la santé humaine, principe de précaution oblige. Dans l’épisode 11 de notre série « Les ingrédients cosmétiques à éviter &raqu…, on vous parlait des risques cancérigènes liés aux dérivés du DEA. Aujourd’hui, nous […]

  2. […] vous seront utiles. On vous souhaite une belle journée et on vous dit à bientôt pour l’épisode 11 de cette série sur les ingrédients pas glop en cosmétique ! Prenez bien soin de vous et de vos […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :