Rencontre avec Virginie, naturopathe
Rencontrez Viriginie, une adepte de l’Happycurisme naturopathe
13 juillet 2017
Audrey, fidèle happycurienne, adepte de L'Optimiste et de La Joyeuse, deux happy soins bio et vegan, 100% made in Sud-Ouest de la France
Rencontre avec l’Happycurienne du jour, AUDREY
19 juillet 2017
Montrer Tout

Les ingrédients à éviter • Épisode 16 • Les ammoniums quaternaires

Les ammoniums quaternaires sont irritants, allergiants et occlusifs, évitez-les dans les produits cosmetiques

Suite à l’épisode 15 de notre série « Les ingrédients cosmétiques à éviter » qui portait sur les huiles minérales, voici le 16ème épisode, c’est dire si l’industrie de beauté regorge d’éléments pas glop ! Dans la famille des ingrédients indésirables, néfastes et sans bienfaits pour la peau, on demande les ammoniums quaternaires, ces ingrédients que l’on retrouve en grande majorité dans les produits capillaires mais aussi dans les gels douche et les soins, tellement cette famille est large. Scrutez bien vos listes INCI avant d’acheter.

LES AMMONIUMS QUATERNAIRES

• Comment les repérer sur les emballages ?

Leur noms INCI se terminent par -monium, -chloride, -bromide.

Quelques exemples : Quaternium-chiffre, Polyquaternium-chiffre, CTAC (Cetyl triméthyl ammonium chlorure), DSDMAC (Quaternium-5), BTMS (Alcool cétéarylique et behentrimonium methosulfate), Dipalmitoylethyl hydroxyethylmonium methosulfate, Hydroxypropyl guar, Behentrimonium chloride, Cetrimonium choride, Hydroxypropyltrimonium chloride…

• Où trouve-t-on les ammoniums quaternaires et à quoi servent-ils ?

On retrouve notamment les ammoniums quaternaires (appelés aussi des quats) dans les produits capillaires, les shampoings et les conditionneurs capillaires (après-shampoings) et toutes les lotions « néfastes* » destinées aux cheveux (colorations capillaires, permanentes, démêlants, défrisants) où ils sont utilisés comme tensioactifs cationiques pour leurs propriétés démêlantes et lubrifiantes.

On y trouve également des ammoniums polyquaternaires (les polyquats) connus pour leur effet gainant. Ce sont de parfaits substituts aux silicones (tout aussi occlusifs et nocifs) car ils améliorent l’aspect des cheveux par un mode d’action totalement artificiel : ils se placent à la surface de la fibre capillaire en recouvrant les écailles qui étaient relevées (les fameuses fourches), le cheveu est ainsi enrobé, il apparait gainé et lisse, souple, brillant, plus volumineux et il est tout doux. C’est magique !

* Nous avons baptisés ces lotions de « néfastes » car il s’agit des pires catégories dans l’industrie de la beauté en terme de produits qui regorgent d’ingrédient dangereux pour la santé.

Ils sont aussi présents dans pléthores d’autres produits cosmétiques destinés au nettoyage de la peau (gels douche, savons liquides, crèmes à raser) ou dans les cosmétiques pour le soin de la peau où ils servent soit de conservateurs pour leurs propriétés antimicrobiennes soit d’hydratants indirects (protection contre la déshydratation) ou encore d’agents épaississants / gélifiants. 

Ce sont des agents occlusifs comme les huiles minérales et les silicones qui n’apportent rien en profondeur (puisqu’ils restent en surface) et qui leurrent la peau ou le cheveu.

• Pourquoi faut-il les éviter ?

On reproche aux ammoniums (poly)quaternaires d’être légèrement irritants pour la peau et partiellement ou non biodégradables.

Certains d’entre eux comme les Cetrimonium chloride et Behentrimonium chloride sont des allergènes avérés, ils sont irritants pour la peau et les yeux donc à éviter sur le crâne ! Malgré cela, la législation autorise leur utilisation jusqu’à une concentration maximale de 0,1 %, en cosmétique. Imaginez pour ceux qui les fabriquent, comme ce doit être une partie de plaisir…Cerise sur la gâteau, leurs procédés de fabrication sont polluants et peuvent s’avérer toxiques pour l’environnement puisqu’on les utilise comme algicides, c’est à dire des biocides destinés à tuer les algues !

• L’arnaque des capillaires « sans silicone » 

Dès lors que votre produit capillaire porte la mention « sans silicone », il y a fort à parier que cela cache un ammonium (poly)quaternaire, restez attentive !

Conseils pour éviter les huiles minérales qui sont cancérigènes, polluantes et sans vertus dans vos cosmétiques

NOS MEILLEURS CONSEILS

Pour éviter de vous retrouver nez à nez avec des ammoniums (poly)quaternaires, privilégiez des produits cosmétiques bio certifiés qui les interdits, excepté le BTMS (Alcool cétéarylique et behentrimonium methosulfate), accepté par le label Cosmébio, qui est présent dans la majorité des après-shampoings bio.

On vous souhaite une belle journée et on vous dit à bientôt pour un prochain épisode. Prenez bien soin de vous et de vos proches…

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Carole Marchais
Carole Marchais

Chimiste, Cosmétologue, Fondatrice du Blog Génération Cosméthique

2 Comments

  1. Bonjour,

    Je m’appelle Caroline, ayant moi-même un blog qui porte sur mes découvertes dans le monde du bien-être, de la cosmétique et du style de vie de chacun, je trouve votre article particulièrement intéressant ! Si a l’avenir je reçois dès produits d’une entreprise, j’irais vérifier plutôt deux fois qu’une !
    Happy – cordialement, Caroline

    • Merci Caroline pour votre message. En effet, il est important lorsque l’on est blogueuse et que l’on recommande des produits de bien savoir ce qu’ils contiennent pour parler en connaissance de cause. Parole d’une ex blogueuse qui a transformé son blog (Génération Cosméthique) en une marque, Les Happycuriennes 😉
      Happycuriennement, Carole

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :