Françoise, notre happycurienne du jour nous parle de ses bonheurs
FRANÇOISE, notre Happycurienne du jour dévoile son bonheur !
9 décembre 2016
L’Happycurienne AMBRE nous raconte ses moments de bonheur
10 décembre 2016
Montrer Tout

Les ingrédients à éviter • Épisode 5 • Certaines silicones de type cyclopentasiloxane

Les silicones, des pertubateurs endocriniens à éviter dans les cosmétiques

Dernièrement, on vous présentait une famille d’ingrédients indésirables dans les produits cosmétiques, les parabens, ces conservateurs largement décriés pour leur potentiel de perturbation du système endocrinien. Aujourd’hui, nous allons vous parler d’une autre catégorie d’ingrédients inquiétantes pour la santé et qui en plus n’apportent rien à la peau en terme de bénéfices nutritionnels. Il s’agit de matières premières que l’on retrouve malheureusement partout sauf dans les cosmétiques bio, ouf !

LES SILICONES

 

• Où trouve-t-on les silicones ?

On les retrouve dans trop et tous les types de produits cosmétiques à destination des adultes et des enfants. Les silicones sont surtout présentes dans les shampooings pour faire briller et lisser les cheveux, ainsi que dans les crèmes de soin pour donner un texture très douce et sans trace de gras.

• Comment savoir s’il y a du silicone dans mon shampoing ?

Vous trouverez les silicones sous les dénominations INCI suivantes : Cyclopentasiloxane • Cyclotetrasiloxane • Octamethylcyclotetrasiloxane • Decamethylcyclotetrasiloxane et la liste est encore longue…Elles se terminent souvent par ”xane”, ”ane”, ”thicone” ou ”thiconol” et se présentent sous la forme d’huiles plus ou moins volatiles, de pâtes ou de cires. Leur odeur est « chimique » au sens désagréable du terme, on sent la fabrication « industrielle et lourde » derrière les produits, parole de formulatrice qui les a longtemps utilisées avant de les décrier.

• A quoi servent les silicones ?

Ce sont des émollients qui permettent d’assouplir et d’adoucir la peau. Les silicones sont également des ingrédients qui apportent un toucher soyeux aux textures des produits cosmétiques mais sans but nutritif. Pourquoi ? Car ce sont des agents dits « filmogènes » qui forment un film assez imperméable à la surface des cheveux ou du corps qu’ils recouvrent.

• Pourquoi faut-il éviter les silicones ?

La Cyclotetrasiloxane et la Cyclopentasiloxane qui sont des silicones très volatiles sont considérées comme des perturbateurs endocriniens et potentiellement cancerogènes. . La cyclotetrasiloxane est classé toxique pour la reproduction. Selon l’association l’UFC Que Choisir, « un avis publié en avril 2015 par le Comité scientifique pour la sécurité des consommateurs, groupe d’experts de la Commission européenne chargé d’évaluer les cosmétiques, a mis en lumière un risque en cas d’inhalation : aérosols, sprays, poudres, etc., devraient éviter ces composés« .

Selon L’Observatoire des Cosmétiques, dans le cadre du règlement REACH, l’Union européenne vient de transmettre à l’OMC un projet de règlement destiné à limiter l’utilisation de l’octamethylcyclotetrasiloxane (D4) et du decamethylcyclotetrasiloxane (D5) à 0,1 % dans les produits cosmétiques à rincer.

Les silicones sont de plus des substances très peu biodégradables et très polluantes, qui sont exclues des cahiers des charges des cosmétiques bio.

• Pourquoi privilégier un shampooing sans silicone ?

Premièrement, utiliser un shampooing sans silicone (idem pour un gel douche) vous permettra de libérer (aérer) vos cheveux (votre peau) de ce film enrobant et trompeur qui les rend faussement doux et lisse, faussement volumineux et brillant. Une fois la silicone partie, vos cheveux reprennent leur aspect d’avant…l’effet est éphémère et non sur le long terme. Deuxièmement, les silicones sont inertes, la peau ne les reconnait pas et elles ne lui apportent rien ni aux cheveux, en terme de bénéfices nutritionnels. Troisièmement, les silicones laissent des traces difficiles à nettoyer dans votre bac de douche, un film gras qu’il faut bien frotter pour le voir disparaitre !

 

Nos conseils pour éviter les silicones qui sont des pertubateurs endocriniens dans les cosmétiques

NOS CONSEILS & ASTUCES 

On vous conseille de privilégier des soins capillaires sans silicone, notamment votre shampooing sans sulfate sans parabens ni silicone ! Vous vous demandez comment hydrater ses cheveux sans silicone, et bien en utilisant des huiles végétales vierges brutes, ou du beurre de karité brut (et non raffiné), ou des shampooings contenant des huiles végétales vierges.

Choisir des cosmétiques naturels et bio est la meilleure des alternatives pour ne pas se retrouver nez à nez avec des molécules de silicone. Si vous n’avez pas encore passé le cap, traquez bien les listes INCI sur les emballages de vos produits. Pour identifier des cosmétiques bio, repérez l’un des différents labels suivants : Ecocert, Cosmébio, Cosmos, BDIH, Nature et Progrès, Natrue…ou la mention Slow Cosmétique qui ne les accepte pas non plus !

Chez Les Happycuriennes, nos soins cosmétiques bio et vegan ne contiennent pas d’huile de silicone ni d’huile transformée chimiquement, uniquement de belles huiles végétales vierges issues de l’agriculture biologique, toutes originaires du Sud-Ouest de la France.

Vous savez désormais l’essentiel de ce qu’il faut savoir sur les silicones, il ne vous reste plus qu’à les éviter ! On vous souhaite une belle journée et on vous dit à bientôt pour l’épisode 6 de cette série ! Prenez bien soin de vous et de vos proches…

Source : Association l’UFC Que Choisir ; L’Observatoire des Cosmétiques
Article mis à jour le 23 Février 2017

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Carole Marchais
Carole Marchais

Chimiste, Cosmétologue, Fondatrice du Blog Génération Cosméthique

1 Comment

  1. […] article sur les ingrédients indésirables dans les produits cosmétiques, on vous parlait de certaines silicones déconseillées pour leur potentiel de perturbateurs endocriniens, aujourd’hui, nous allons aborder un nouvel ingrédient à éviter dans vos produits solaires […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :