Pourquoi avoir développé des formules sans huile de palme et sans squalane ?

Parce qu’en tant que marque responsable, nous souhaitons préserver au maximum les deux poumons de notre belle Planète : nos forêts et nos océans…

Nous ne voulons pas d’huile de palme & ses dérivés dans nos soins !

Aujourd’hui, la majorité des ingrédients cosmétiques sont issus de l’huile de palme et ses dérivés en raison de sa bonne stabilité, son rendement et son faible coût. Mais l’huile de palme participe à une importante déforestation en Asie du Sud-Est, notamment en Indonésie et Malaisie.

Les Happycuriennes ne souhaitent pas participer à cette atteinte à la biodiversité avec ses impacts multiples comme le réchauffement climatique, le délogement des populations autochtones ou des orangs-outans parmi d’autres espèces.

Nous avons préféré chercher des solutions alternatives, aussi contraignantes soient-elles, permettant ainsi de développer une ligne de soins innovante en terme de compositions.

Nous ne voulons pas d’huile foie de requin dans nos soins !

Autre substance couramment utilisée dans l’industrie de la beauté, le squalane est un ingrédient hydratant qui, la plupart du temps, est d’origine animale (huile de foie de requin) et plus rarement d’origine végétale (olive ou canne à sucre).

« Soit les marques achètent du squalane animal, moins cher que le squalane végétal, pour réaliser une marge plus importante, soit elles sont trompées par leurs fournisseurs qui leur vendent du squalane mélangé en le faisant passer pour du squalane végétal pur », explique l’auteure d’une étude sur le squalane pour l’Association Bloom. « On estime à trois millions le nombre de requins profonds tués chaque année pour répondre spécifiquement à la demande internationale en squalane. Pour certains d’entre eux c’est près de 95% de la population qui a été décimée, explique Claire Nouvian, directrice de l’association BLOOM. En supprimant ces grands prédateurs, c’est toute la chaîne alimentaire marine que l’on déséquilibre. » Nous ne voulons pas participer à cela non plus !

Tout ceci n’est pas très glop mais la bonne nouvelle, c’est que nous pouvons tous agir, chacun(e) à notre niveau ! Et à chacun(e) ses choix, ne plus consommer de produits contenant de l’huile de palme ou privilégier une origine RSPO, traquer ou bouder le mot « squalane » dans les listes INCI…

Large image de blog