Youma Tarazi accompagne les entrepreneuses pour se vetir en harmonie avec leur personnalite
Rencontrez Youmna, révélatrice des entrepreneuses qui changent le monde !
24 janvier 2017
10 gestes responsables des stress de peau, conseils et astuces par les happycuriennes
10 sources de stress cutanés à éviter pour une peau heureuse • Épisode 2
3 février 2017
Montrer Tout

Les ingrédients à éviter • Épisode 12 • Le dibutyl phthalate

Le dibutyl phthalate, un ingrédient cosmétique perturbateur endocrinien

Parce que nous voulons le bonheur de votre peau et votre bien-être, nous nous devons de vous informer sur les ingrédients cosmétiques à éviter qui sont potentiellement dangereux pour la santé humaine, principe de précaution oblige. Dans l’épisode 11 de notre série “Les ingrédients cosmétiques à éviter”, on vous parlait des risques cancérigènes liés aux dérivés du DEA. Aujourd’hui, nous allons nous attarder sur un autre ingrédient néfaste que nous vous recommandons d’éviter dans les produits de beauté. Il est normalement interdit mais sait-on jamais, si vous vous retrouvez nez à nez avec lui, fuyez-le !

LE DIBUTYL PHTHALATE

• Comment le repérer sur les emballages ?

Retrouvez-le sous le nom INCI : dibutyl phthalate 

• Où trouve-t-on le dibutyl phthalate et il sert à quoi ?

Le phtalate de dibutyle (ou DBP) est un solvant qui a été très longtemps utilisé dans les vernis à ongles pour ses propriétés plastifiantes : il permettait de durcir ces derniers pour éviter qu’ils ne s’écaillent. On le retrouvait également dans les laques pour cheveux. Il a longtemps été utilisé comme plastifiant dans des plastiques de type PVC, des adhésifs, des encres d’imprimante, des insecticides…

• Pourquoi faut-il l’éviter ? 

Considéré comme une substance CMR, cancérigène, mutagène ou toxique pour la reproduction, le DBP est désormais interdit dans les cosmétiques (Directive 2004/93/CE), dans les plastiques en contact avec des aliments gras ainsi que dans tous les jouets et les articles de puériculture. Il est également nocif pour l’environnement, les poissons et la faune.

En théorie, vous devriez ne plus le retrouver dans vos vernis à ongles mais au cas où, fuyez-le ! On vous souhaite une belle journée et on vous dit à bientôt pour un prochain épisode. Prenez bien soin de vous et de vos proches…

Développée par Carole Marchais, cosmétologue spécialisée en éco-création, Les Happycuriennes est la première ligne de soins et sérums holistiques bio & vegan anti-stress cutanés 360°, co-créée par sa communauté de 700 femmes (une première mondiale). Cette joyeuse marque propose de vivre au rythme du slow bonheur avec un rituel de beauté minimaliste et complice avec la peau. Elle célèbre le vrai “Made in France” avec des plantes natives des terroirs du Sud-Ouest et prône une beauté positive, éloignée des diktats de la beauté parfaite. Bref, le bonheur à fleur de peau.

Sources : Fondation David Suzuki ; Natura Sciences

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Carole Marchais
Carole Marchais
Chimiste, Cosmétologue, Fondatrice du Blog Génération Cosméthique

1 Comment

  1. […] cosmétiques à éviter » et parler d’un nouveau sujet fâcheux. Suite à l’épisode 12 qui portait sur le dibutyl phthalate, c’est au tour d’une autre famille d’ingrédients néfastes pour la santé, […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :