La peau grasse, c’est la peau qui sait briller en société. La bonne nouvelle, c’est qu’elle s’installe souvent pour une durée déterminée ! Ouf. La peau grasse est un type de peau assez courant qui touche principalement les adolescents mais aussi plus rarement les adultes, à des périodes clé de leur vie lors de déséquilibres hormonaux. En cause, des facteurs endogènes potentiellement héréditaires (biochimiques ou hormonaux) et/ou exogènes, provoqués par notre style de vie et notre alimentation. L’autre bonne nouvelle, c’est que la peau grasse est une peau plus épaisse et qui vieillit moins vite que ses 3 consœurs, la peau normale, mixte et sèche. La moins bonne, c’est qu’elle est la proie facile de toutes sortes d’impuretés et ainsi sujette à l’apparition de points noirs et d’acné. Pas de panique, Les Happycuriennes sont là pour vous donner leurs meilleurs slow conseils pour en venir à bout !

Les caractéristiques d’une peau grasse

La peau grasse est liée au stress sébacé soit une activité intense des glandes sébacées entrainant une surproduction de sébum (dite hyperséborrhée) à la surface de la peau. Elle s’épaissit et brille. On vous présente les caractéristiques de cette peau impertinente mais maline :

> Épaisseur peau : épaisse
> Au toucher : huileuse, collante et ferme
> Teint / aspect peau : luisant et terne
> Grain de peau : irrégulier
> Pores : apparents et dilatés
> Petites contrariétés : points noirs (ou comédons) et/ou points blancs, ces microkystes que l’on appelle des boutons qui se manifestent principalement au niveau de la zone T (front, nez, menton). Attention à ne pas confondre les petits moments de luisance à certains moments de la journée avec une vraie peau grasse.
> Avantage : résistante au vieillissement cutané
Avec l’accumulation de sébum, les pores de la peau grasse ont tendance à s’obstruer et à « étouffer » la peau. Contrairement aux idées reçues, un peau étouffée n’est pas une peau qui ne respire plus mais une peau dont les pores sont bouchés.
Enfin, on notera que lorsque la peau grasse s’accompagne de poussées excessives de poil, il peut s’agir d’un dérèglement hormonal (puberté, pilule mal dosée, grossesse etc.), il est préférable de consulter un dermatologue.

La formation de l’acné

Le film hydrolipidique de surface dont le pH est généralement entre 4 et 6, d’une peau grasse baisse en acidité et devient plus perméable aux agressions extérieures et aux germes*. Elle devient ainsi la proie facile de la vilaine bactérie Propionibacterium acnes, friande de sébum, qui se multiplie.

Huileuse et collante, la peau grasse favorise l’accumulation de cellules mortes au niveau de la surface cutanée, qui empêchent le sébum de s’écouler. Les orifices sébacés se bouchent et le sébum s’accumule à l’intérieur entrainant la dilatation des follicules sébacés et la naissance d’un (ou plusieurs) bouton(s). Gloups.

* désigne l’ensemble des micro-organismes à l’origine de maladies infectieuses.

Les facteurs aggravants de la peau grasse

Si la peau grasse peut être le résultat de troubles hormonaux, elle est également liée à notre mode de vie et notre alimentation. On incrimine notamment une alimentation trop riche et tranformée (charcuterie, junk food de type hamburgers et frites, plats cuisinés, pizzas, etc.). Elle est également provoquée par des facteurs tels que le tabac, la pollution, les changements climatiques, le soleil, le stress, et bien-sûr l’usage de produits cosmétiques non adaptés (trop riches ou décapants, gommages trop fréquents…), on vous en parle dans quelques instants.

Les sources de stress à éviter pour une peau grasse

On évitera tous les produits agressifs et les ingrédients qui augmentent la production de sébum, comme une forte présence d’alcool, les agents sulfatés, ces ingrédients sont trop « détergents » et décapants pour la peau, elle se sent agressée et pour se défendre, elle a tendance à produire d’avantage de sébum. Les savons trop basiques et trop gras sont également à éviter pour ne pas mettre sa peau grasse trop en colère.

Les idées reçues sur la peau grasse

Oui, le soleil améliore de façon provisoire les soucis d’acné et l’état de surface de la peau grasse. Mais, non le soleil ne résout pas à long terme les désagréments des peaux grasses. Au contraire, bien souvent après une période d’exposition solaire, il y a un effet rebond (réaction de la peau pour se défendre), la production de sébum et de boutons reprend de plus belle ! Pensez à bien vous protéger la peau contre le soleil avec un haut SPF, au moins de 30 voire de 50, sans nanoparticule, minérale et non comédogène.

Autre idée reçue, il n’est pas déconseillé d’utiliser des huiles et des produits gras sur une peau grasse. Au contraire. C’est la notion de « trop gras » et de « mauvais gras » qu’elle n’apprécie pas.

Nos conseils pour une peau grasse heureuse

Une peau bien bichonnée avec de bons produits sains et les bons gestes peut devenir moins capricieuse et moins huileuse.

Le nettoyage de ma peau grasse

La peau grasse est fragile : elle doit être accompagnée avec une gestuelle douce et des produits d’hygiène ultra doux.

La phase de nettoyage est la plus importante car elle peut accentuer les effets désagréables de la peau grasse. Nettoyez votre visage uniquement le matin.

Nous vous recommandons de ne pas multiplier les produits lors de votre rituel de nettoyage de type gel nettoyant + eau micellaire car vous doublez la proportion d’agents nettoyants / lavant sur votre peau qui se sent alors agressée, la pauvrette !

La solution pour nettoyer et démaquiller en même temps, c’est d’utiliser un syndet (il s’agit d’un savon « sans savon », soit des nettoyants moussants liquides, à choisir sans sulfate) ou un savon surgras : un savon doux, enrichi en agents surgraissants comme des huiles végétales, des beurres végétaux, de la glycérine qui vont protéger, hydrater et aider à la restauration du film gras de la peau.

Privilégiez un savon saponifié à froid, spécial « peaux grasses ». On vous recommande le savon surgras au curcuma de Gaiia. Clélia du blog « Du Green et du Love » l’a testé sur sa peau grasse suite à nos conseils et cette dernière semble heureuse 😉

Savon saponifié à froid surgras au curcuma de Gaiia

 

Vous pouvez également opter pour une eau micellaire mais à condition qu’elle soit sans agents sulfatés et à base d’hydrolat. Si le 1er ingrédient de la liste INCI est aqua/water, c’est inutile d’utiliser ce type de produit. Pourquoi ? Car si c’est pour acheter que de la flotte, autant utiliser l’eau du robinet. On caricature mais c’est presque cela…

Vous pouvez aussi vous préparer une lotion à base de charbon activé (mélangé à un hydrolat ou de l’eau), ce dernier absorbera l’excès de sébum.

Gommage ou pas ?

Comme nous l’avons vu plus haut, les cellules mortes ont tendance à s’accumuler sur les peaux grasses ainsi que toutes les poussières. Elles retiennent plus la salissure que les autres et nécessitent ainsi quelques gommages.

En fonction de l’état avancé de la peau grasse (avec ou sans acné), on fera attention à la fréquence de ses gommages, le moins étant souvent l’ami du mieux, on vous recommande un gommage par semaine. En effet, un gommage trop fréquent favorise la surproduction de sébum. Privilégiez des masques à l’argile, une fois toutes les deux semaines.

Quel soin pour ma peau grasse ?

La peau grasse comme toute ses consœurs a besoin d’être hydratée de préférence avec un soin qui possède au moins l’un ou plusieurs des caractéristiques suivantes :

• une texture légère et fluide,

• des ingrédients qui rééquilibrent la peau à long terme : le cuivre ; le zinc, connu pour ses propriétés anti-inflammatoires ; les huiles végétales qui régulent naturellement la sécrétion de sébum comme l’huile de jojoba, de noisette ou l’huile de pépin de raisin. L’huile de nigelle (cumin noir) fait également le bonheur des peaux grasses et acnéiques pour son action anti inflammatoire et purifiante. Un cocktail d’huiles végétales bien choisies (qualité et teneur) permet de réguler la sécrétion sébacée,

• un soin matifiant à base d’argile ou toutes autres poudres à l’effet buvard qui absorbent les excès de sébum. Attention, vérifiez bien que votre soin contient un des ingrédients vus précédement car ce type de soin « matifiant » s’occupe souvent des conséquences de la peau grasse uniquement, et non de la cause, il faut absolument réguler la sécrétion sébacée.

Comment maquiller ma peau grasse ?

L’important est d’utiliser des produits de maquillage adaptés, d’éviter le tartinage et layering, on croit camoufler mais on accentue les soucis !

Évitez la crème teintée ou le fond de teint trop riche en phase grasse (test dans verre d’eau) et très couvrant qui risquent d’entrainer des poussées inflammatoires et favoriserl’apparition l’apparition de toutes sortes d’impuretés comme les points noirs.

Privilégiez une poudre minérale qui va jouer son rôle matifiant. Vous pouvez aussi opter pour un fond de teint léger minéral (sans huiles minérales) qui absorbera l’excès de sébum par sa texture poudre.

Vérifiez que vos produits ne contiennent pas d’huile comédogène grâce à notre article sur le sujet.

Peau grasse et alimentation

On entend souvent qu’une alimentation importante d’aliments gras et sucrés (charcuterie, bonbons…) entraine une recrudescence de sébum. Pourtant, il n’y a pas de lien prouvé entre ce type d’aliments et la peau grasse. Quoi qu’il en soit, une alimentation équilibrée et raisonnable ne peut être que bénéfique pour la santé.

Chez Les Happycuriennes, quel soin pour ma peau grasse ?

La Joyeuse, cosmétique bio vegan, crème visage hydratante peau mixte

Dans notre ligne de soins bio et vegan, nous n’avons pas développé de soins spécifiques pour les peaux grasses car au moment de la co-création de la gamme, les happycuriennes ayant cet type de peau nous ont exprimé leur grande satisfaction avec La Joyeuse pour peau normale à mixte. Depuis, les retours de nos nouvelles happycuriennes indiquent que La Joyeuse convient à la plupart des peaux grasses.

On vous souhaite une belle journée. Prenez bien soin de vous et des Autres.

Développée par Carole Marchais, cosmétologue spécialisée en éco-création, Les Happycuriennes est la première ligne de soins et sérums holistiques bio & vegan anti-stress cutanés 360°, co-créée par sa communauté de 700 femmes (une première mondiale). Cette joyeuse marque propose de vivre au rythme du slow bonheur avec un rituel de beauté minimaliste et complice avec la peau. Elle célèbre le vrai “Made in France” avec des plantes natives des terroirs du Sud-Ouest et prône une beauté positive, éloignée des diktats de la beauté parfaite. Bref, le bonheur à fleur de peau.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

-10% SUR VOTRE 1ÈRE COMMANDE
EN VOUS INSCRIVANT À NOTRE HAPPY NEWSLETTER
votre dose mensuelle de bonnes nouvelles !

J'en profite