Thiphaine, blogueuse et créatrice de la box Zorro Déchet 
13 février 2019
Sara, naturopathe et professeure de yoga
25 février 2019
Montrer Tout

Comment s’y retrouver dans la jungle des différents labels bio en cosmétique ?

Les différents labels de la cosmétique bio par Les Happycuriennes

La cosmétique naturelle et bio n’a pas de définition officielle. Elle est régie par pléthores de labels (et des organismes certificateurs) mis en place par des groupements de professionnels qui lui ont donné naissance. Chaque pays possède son propre label qui repose sur un cahier des charges qui fixe des critères plus ou moins strictes. Dans cette jungle des labels, il n’est vraiment pas aisé de s’y retrouver et vous êtes nombreuses/x à nous demander de vous aider à mieux les distinguer. D’autant plus que récemment sont apparus deux petits nouveaux, le label Cosmos et la norme ISO 16128.

Les Happycuriennes propose de vous éclairer sur le sujet en recensant les principaux labels bio en cosmétique, les différences entre chacun d’entre eux et les garanties apportées sur les produits cosmétiques labellisés.

1. Quelle est la différence entre la cosmétique bio et la cosmétique naturelle ?

Un produit cosmétique naturel contient une majorité d’ingrédients issus de la nature (origine végétale, minérale, marine ou animale). Si un produit cosmétique bio est un produit naturel, l’inverse n’est pas vrai. On vous explique ce qu’est un cosmétique bio juste après.

Autre subtilité, il ne faut pas confondre un cosmétique 100% naturel et un produit 100% d’origine naturelle. On a rédigé un article sur ce sujet pour vous aider à mieux différencier ces deux terminologies.

Bien-sûr, inutile de vous rappeler que la cosmétique naturelle et bio n’a rien à envier à la version traditionnelle, en terme de composition et d’efficacité : elle est plus saine, plus riches en actifs végétaux et donc bien plus efficace !

2. La signification des labels bio en cosmétique

Chaque label repose sur un cahier des charges spécifique et propre à chaque pays, lequel contient des critères à respecter pour obtenir le label. L’apposition d’un label bio sur un produit cosmétique permet donc de certifier le respect de ce cahier des charges spécifique.

Ces critères fixent par exemple l’interdiction de certains ingrédients dans la composition d’un cosmétique ou encore déterminent un seuil minimum d’ingrédients issus de l’agriculture biologique.

Pour obtenir un label, les produits cosmétiques doivent être contrôlés par un organisme certificateur indépendant. Les produits labellisés sont contrôlés chaque année par cet organisme afin de renouveler leur certification.

3. Quels sont les principaux labels bio en cosmétique ?

Nous avons recensé le maximum d’informations utiles pour mieux comprendre les différences notables entre ces labels bio en cosmétique.

Logo cosmebio - Les Happycuriennes, marque certifiee bio par Ecocert

COSMEBIO, label français

Ce qu’il faut retenir du cahier des charges :

  • Au minimum 95% d’ingrédients naturels et d’origine naturelle, sur le total du produit (eau et minéraux considérés comme naturels),
  • Au minimum 95% des ingrédients végétaux sont issus de l’Agriculture Biologique, sur le total du produit,

  • Au minimum 10% de l’ensemble des ingrédients sont issus de l’Agriculture Biologique, sur le total du produit (sans eau et minéraux)

Nanoparticules interdites (exception faite avec des conditions strictes pour les filtres solaires et le maquillage, faute d’alternative),

OGM et dérivés d’OGM interdits

Irradiations interdites

Interdiction des tests sur animaux pour les produits finis et les ingrédients (valable pour tous les cosmétiques en Europe).

Comprendre les bénéfices des cosmétiques bio versus conventionnels

 

COSMOS, label européen

Ce qu’il faut retenir du cahier des charges :

> 95% minimum d’ingrédients bio sur l’ensemble des ingrédients pouvant être bio (tels que les végétaux, la cire d’abeille, le lait…)

> 20% minimum d’ingrédients bio sur le total du produit (10% pour les produits à rincer et minéraux – sans  eau et minéraux)

> 5% d’ingrédients synthétiques autorisés,

> Produits non biodégradables,

> Nanomatériaux,

> Irradiation (gamma ou RX),

> OGM (contamination matières premières et ingrédients par une matière génétiquement modifiée, ne doit pas être supérieure à 0,9% pour cette matière première ou cet ingrédient, et ne peut être supérieure à la limite de détection de 0,1%).

En savoir +

 

NATURE & PROGRES, mention française

Il n’existe pas de % bio minimum requis, le cahier des charges préconise que toutes les matières premières dès lors qu’elles sont disponibles en agriculture biologique doivent être utilisées en version bio dans les formules.

100% des ingrédients végétaux doivent être bio

95% minimum d’ingrédients d’origine naturelle,

Ingrédients synthétiques, non autorisés seuls 3 conservateurs de synthèse sont tolérés (acide benzoïque, acide déhydroacétique, acide sorbique),

Sont interdits :

> Colorants, parfums

> Huiles et autres dérivés pétrochimiques

> Conservateurs

> Silicone

Huile de palme (et ses dérivés) interdite

Pourquoi la cosmétique bio est plus chère que la conventionnelle ?

LABEL NATRUE, label européen

Ce qu’il faut retenir du cahier des charges :

Il existe trois niveaux de certification :           

– Cosmétiques naturels : naturalité maximale, niveau qui définit les ingrédients autorisés et comment ils peuvent être transformés. Les produits de ce niveau doivent respecter les teneurs minimales en substances naturelles et maximales en substances transformées d’origine naturelle. 

Les produits des 2 autres niveaux doivent d’abord remplir les critères de ce 1er niveau.

– Cosmétiques naturels en partie bio : doivent contenir au moins 15% de substances naturelles non modifiées chimiquement et au maximum 15% de substances transformées d’origine naturelle.

Au moins 70% des ingrédients naturels doivent provenir de production biologique contrôlée et/ou de cueillette sauvage contrôlée.

– Cosmétiques biologiques : doivent contenir au moins 20% de substances naturelles non modifiées chimiquement et au maximum 15% de substances transformées d’origine naturelle. Au moins 95% d’ingrédients naturels doivent être issus de culture biologique contrôlée et/ou de cueillette sauvage contrôlée.

NATRUE garantit qu’au moins 75% des produits de la marque répondent aux exigences de la norme NATRUE.

Comment savoir si ses produits cosmétiques bio sont efficaces ?

 

LABEL BDIH, label allemand

100% des ingrédients issus de la liste dressée par BDIH : environ 690 composants à ce jour sélectionnés parmi les plus de 20 000 composants cosmétiques répertoriés. Tout ingrédient absent de cette liste est automatiquement exclu du processus de certification.

Le cahier des charges du BDIH n’exige pas de pourcentage précis d’ingrédients bio dans un produit fini, mais impose que certains composants de base proviennent obligatoirement de l’agriculture biologique

60% des produits d’une marque doivent être conformes au cahier des charges pour arborer un logo.

95% minimum de matières premières naturelles, issues du règne minéral ou végétal autant que possible de culture biologique contrôlée ou de cueillette sauvage contrôlée.

Aucun ingrédient d’origine synthétique n’est autorisé sauf les conservateurs et quelques autres ingrédients appartenant à une liste positive, qui sont à indiquer explicitement sur l’emballage.

Interdiction des tests sur les animaux, des matières premières provenant de mammifères, qui ont été tués pour les extraire comme le collagène d’origine animale, des huiles minérales (paraffine) et la silicone (huile de synthèse).

Limiter les bases lavantes et les émulsifiants à ceux obtenus à partir de graisses, d’huiles et de cires végétales, de lécithine, de lanoline, de saccharides, de protéines et de lipoprotéines et uniquement par des technologies douces : hydrolyse, hydrogénation, estérification ou trans-estérification. Ceci exclut nommément les bases lavantes ou émulsifiantes éthoxylées.

• Parfums ou colorants synthétiques

• Limitation des conservateurs de synthèse aux plus doux (acide benzoïque, acide salicylique, acide sorbique et acide benzylique) dont l’éventuelle utilisation doit être mentionnée sur l’emballage (conservé avec… ).

• Interdiction de conservation par rayonnement radioactif.

Découvrez nos cosmétique bio.

SOIL ASSOCIATION, label anglais

Issu de la Soil Association, asso anglaise qui regroupe des agriculteurs, des scientifiques, des nutritionnistes, entreprises et conso, depuis 1946.

Deux niveaux de certification :

  • « Produit bio » : contient au moins 95% d’ingrédients issus de l’agriculture biologique,
  • « Produit fait à partir de x% d’ingrédients bio » contient au minimum 70% d’ingrédients issus de l’agriculture biologique,

% naturel ou d’origine naturelle : 70% minimum,

% de synthétique autorisé : aucun,

Sont interdits les ingrédients issus de cultures OGM, nanoencapsulés, les ingrédients et procédés toxiques (également pour l’environnement), ainsi que les ingrédients d’origine pétrochimique.

Les tests sur les animaux sont interdits, ainsi que les ingrédients issus de la cueillette sauvage d’espèce en voie d’extinction.

> Parabènes

> Phtalates

> Parfums de synthèse

> Huiles hydrogénées

  Tensioactifs irritants cutanés

En savoir + > Soil Association

Label bio en cosmétique, AIAB en Italie

AIAB, label italien

Issu de l’AIAB (Association italienne pour l’agriculture biologique)

Aucune obligation de minima bio.

Aucune liste positive, pas de liste négative.

Sont interdits : Les silicones, les parabens, les dérivés animaux, les formaldéhydes, les dérivés synthétiques de l’aluminium, PEG, PPG et autres composés éthoxylés, agents nitrosants, silicones, dérivés animaux, formaldéhyde, parabens,etc), OGM, les tests sur les animaux, les radiations ionisantes…mais aussi le suremballage et en limite les procédés de fabrication qui induisent de la pollution.

Organisme de contrôle : ICEA (Instituto per la Certificazione Etica e Ambientale).

Son + : Il a le mérite d’exister,

Son – : Pas assez exigent.

En savoir + > ICEA

Label bio en cosmétique, USDA Organic aux Etats Unies

 

USDA ORGANIC, label américain

Issu du ministère de l’Agriculture américain (Department for Agriculture)

Il y a 3 niveaux :

> 100% organic: 100% ingrédients bio

> Organic: 95%

> Organic ingrédients: 70%

Sont interdits : 

>  OGM

> radiations ionisantes

> traitement des produits agricoles

> libérateurs de formaldéhyde

> ingrédients issus de la pétrochimie

En savoir + > USDA

Ce récapitulatif des labels bio en cosmétique, les plus répandus, vous donnera quelques informations utiles et nécessaires afin de bien choisir vos produits cosmétiques bio. Si vous avez des doutes, n’hésitez pas à nous envoyer un message !

3. Pourquoi faut-il préférer des marques arborant des labels bio en cosmétique ?

Tout d’abord, choisir des cosmétiques bio labellisés est un acte de soutien des associations qui défendent les principes de la cosmétique bio et qui lui ont donné naissance. Sans ces associations et leurs labels, la cosmétique ne se serait jamais fait un nom et on ne pourrait pas la définir du tout.

Ensuite, nous pensons qu’il est préférable de choisir des cosmétiques bio labellisés car ils émanent de marques de cosmétique qui affichent clairement leur démarche (aussi imparfaite soit-elle) en toute transparence, en apposant des labels sur leurs produits cosmétiques. Une démarche qui est lourde et coûteuse pour la marque qui s’engage dans le processus de labellisation.

Bien-sûr, nous pensons que la plupart des labels bio ne sont pas assez exigeants (à part Nature & Progrès) sur certains aspects. Ces derniers sont consultables par les consommateurs via les cahiers des charges, mais il est vrai qu’ils sont un peu complexes à déchiffrer.

Toutefois, ces labels bio ont le mérite d’exister et ce sont des repères et des garanties pour vous. Ils empêchent les dérives notamment en terme de vocabulaire ambiguë dont profitent certains…Notamment quand il s’agit d’écrire 100% naturel à la place de 100% d’origine naturelle.

Et rien ne nous empêche, nous les marques, d’aller au-delà des exigences de tous ces cahiers des charges avec une charte de formulation et une éthique globale plus en cohérence avec nos propres valeurs !

4. Le choix du label bio des Happycuriennes

Chez Les Happycuriennes, nous avons longuement réfléchi au sujet “label, pas de label ?” et puis nos co-créatrices nous ont dit en préférer un. Nous avons continué à y réfléchir et c’est pour toutes les raisons précédememnt citées que nous avons choisir de labelliser nos produits, malgré une mise en oeuvre lourde et coûteuse, certes. Pourquoi ne pas avoir choisi le label le plus exigeant, soit la mention Nature & Progrès ? Tout simplement car nous avions peur que vous ne le connaissiez pas et que vous ne trouviez pas les garanties que vous cherchiez.

Nous avons développé des crèmes de soin avec une charte de formulation très très exigeante qui va bien au-delà des labels bio, comme vous pouvez le constater :

• Une formulation à froid qui ne dénature pas les bénéfices des actifs,
• 100% d’origine naturelle,
• + de 62% d’ingrédients bio,
• + de 57% d’ingrédients français,
• 0% de substance d’origine animale,
• Absence d’huiles transformées (hydrogénées et estérifiées),
• 0% d’huile de palme et ses dérivés,
• 0% de conservateurs synthétiques.

Nous espérons avoir répondu à certains de vos interrogations, prenez bien soin de vous et n’hésitez pas à nous envoyer des mots doux ! A très bientôt !

Développée par Carole Marchais, cosmétologue spécialisée en éco-création, Les Happycuriennes est la première ligne de soins et sérums holistiques bio & vegan anti-stress cutanés 360°, co-créée par sa communauté de 700 femmes (une première mondiale). Cette joyeuse marque propose de vivre au rythme du slow bonheur avec un rituel de beauté minimaliste et complice avec la peau. Elle célèbre le vrai “Made in France” avec des plantes natives des terroirs du Sud-Ouest et prône une beauté positive, éloignée des diktats de la beauté parfaite. Bref, le bonheur à fleur de peau.

Carole Marchais
Carole Marchais
Chimiste, Cosmétologue, Fondatrice du Blog Génération Cosméthique

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :